Articles

La voie d'Arles

(via Tolosana)
ou encore Via Arletanensis
 

 

coquill4  Un peu d'histoire :

 La voie d'Arles passe sur les terres de langue d'OC qui appartenaient aux Comtes de Toulouse, d'où le nom de Via Tolosana.
Cette voie se parcourait dans les deux sens : d'une part, les romieux de l'Europe du Sud (Espagne, Portugal) l'empruntaient pour se rendre à Rome ; d'autre part, les jacquets d'Italie, de Provence et d'Allemagne la prenaient pour aller sur le tombeau de Saint-Jacques.
Elle traverse les Pyrénées au col du Somport pour rejoindre le Camino Francès à Puente la Reina.

 

coquill4 Le tracé général : 

arles-voie-p
cliquez sur la carte pour l'agrandir


coquill4  Description, difficultés :

Le chemin, très bien balisé, soit de marques blanches et rouges, soit d'une coquille ou d'une petite croix de fer, emprunte le GR 653. Les paysages traversés sont de toute beauté, depuis le delta du Rhône, le Haut Languedoc, puis le Lauragais avant de rejoindre Toulouse, la ville rose. Puis ce sera la Gascogne et le val d'Adour pour gagner Pau, les côteaux du Jurançon et bientôt les contreforts des Pyrénées en suivant la vallée du gave d'Aspe qui nous conduira jusqu'au col du Somport à 1632 mètres.

arles-croix  arles-tomb  arles-sernin

 
 

coquill4  Les étapes : 

D'Arles à Toulouse (nos étapes) :                

Cliquez ici pour voir nos étapes jusque Toulouse

 En Arles, bien sûr, il ne faut pas manquer la visite des arènes et de la cathédrale Saint-Trophime, son très beau portail richement sculpté surmonté d'un tympan du XIIème siécle évoquant le jugement dernier puis le cloître, un des plus beaux de Provence. Saint-Gilles-du-Gard, l'Abbatiale, créée dans l'obédience de Cluny, a été consacrée par Urbain II en 1096. Sa crypte abrite le tombeau de Saint-Gilles. Montpellier, magnifique cité, aussi un haut lieu de pèlerinage, on y vénérait une vierge noire. Aniane, monastère des plus prestigieux de l'empire carolingien, fondé par Witiza, comte Wisigoth qui prit le nom de Benoît d'Aniane et édicta des règles monastiques strictes. Saint-Guilhem-le-Désert que l'on rejoint après avoir franchi le pont du diable, le plus ancien pont roman de France. Le chevalier Guillaume, ou Guilhem, comte de Toulouse - cousin de Charlemagne - se retire dans l'abbaye de Gellone, celle-ci reconstruite au XIème siècle, prendra son nom. Puis c'est la rude ascension du cirque de l'Infernet pour gagner le Causse. Usclas-du-Bosc quelques enjambées après St Jean-de-la-Blaquière. Des hospitaliers de St Jean étaient implantés au XIIème siècle et l'on y a retrouvé il y a peu, 72 pierres tombales de pèlerins qui méritent un instant ;  la Salvetat, célèbre pour ses eaux minérales, puis Encalcat, abbaye des bénédictins apparentée à la Pierre qui Vire et hébergement des soeurs scholastiques dans leur gîte Le Gazel. Sorèze et son ancienne abbaye où le Père Lacordaire gérait d'une main de fer une école réputée. Enfin les monts du Lauragais, puis le canal du midi qui conduit juqu'au centre de Toulouse.

 

 Etapes suggérées de Toulouse à Puente la Reina :

 Cliquez ici pour voir les étapes suggérées

 

 

coquill4  Les associations jacquaires sur la voie d'Arles :

       Voici un site très complet où l'on peut trouver les cartes, gîtes, etc...concernant la Via Tolosona

Cliquez ici

 

coquill4  La voie d'Arles en images :
                  

ste trophine-v
Cliquez sur l'image, pour découvrir quelques photos de l'album de Henri

 

h-de-page